historique

En septembre 2011, la Fédération des établissements Hospitaliers et d'Aide à la Personne (FEHAP) a pris la décision de dénoncer la Convention Collective Nationale 51 (CCN 51). Dès le 3 décembre 2012, si la situation reste en l'état la convention collective disparaitra.

La CCN 51 couvre aujourd'hui :

  • près de 4000 établissements
  • 250 000 salariés
  • sites

pour la cfdt santé sociaux :

 

  • Ce n'est pas en réduisant les avantages de la convention collective que l'on dégagera des économies suffisantes pour la survie des établissements.
  • Dans un secteur avec des métiers en pénurie, la convention collective doit rester attractive, faciliter les recrutements et fidéliser les salariés en poste.
  • Les établissements appliquant la CCN 51 sont pour certains en difficultés financières. Les salariés n'en sont pas la cause et la réponse passera par une vraie reconnaissance des pouvoirs publics du secteur sanitaire, social et médico-social non lucratif.
  • Il est inacceptable que disparaissent :
    - La prime d'ancienneté ( 1% par an) ;
    - Les rémunérations (coefficients, compléments métiers) ;
    - Les jours fériés (suppression de leur récupération) ;
    - L'allocation départ en retraite ;
    - La prime décentralisée...